Bienvenue sur mon blog

yeux jaunes des crocodiles – katherine Pancol

 yeux jaunes des crocodiles - katherine Pancol dans Roman francais ou francophone les-yeux-jaunes-du-crocodile

Résumé :

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c’est la vie.

 

Ce que j’ai aimée :

La facilité de lecture, même si l’histoire n’est pas plus sensationnelle que ça je l’ai lu sans difficulté jusqu’à la fin. Le fait que l’action se passe en france apporte beaucoup pour l’identification aux personnages

 

Ce qui m’a déplu :

Le manque de chapitre alors qu’il y a plusieurs histoires qui se croise il aurait été facile d’en ajouter.

Le coté trop commercial. On retrouve toutes les catégories de personnes au sein d’un seul et même livre.

 

Ma note sur 20:  11.5

La note sur 20 se décompose comme suit :

le livre se lit il facilement? Oui 1

Y’a t’il des chapitres? Non 0.5 mais des parties

Peut on suivre les personnages? Oui 1 

sait on toujours qui parle? Oui 1

Le style d’écriture est il adapté au récit? Oui 1

La taille du livre est elle adaptée? Non 0.5 un peu trop long à mon gout même si la lecture est fluide

Des détails nécessaires à l’intrigue ont ils été dissimulés tout au long du livre? Non 0 

Relirez vous un livre du meme auteur ? Oui pour vérifier si c’est seulement sur cette oeuvre que j’ai coincée. 0.5

 L’histoire est elle originale? Non 0

Y ‘a t’il du suspens? Non 0

Les personnages sont ils creusés? Oui 1

La fin est elle prévisible ? Non 1  J’ai aimé le revirement concernant le mari.

A t’on trouver les temps long pendant la lecture? Non 1

Y’a t’il des sentiments ?  Oui 1

Le livre vous a t’il tansporté? Non 0

Le thème est il bien présent ? Non 0 on s’égare trop d’histoire tue l’histoire centrale.

Appréciation libre : Certains faits sont invraisemblables, je n’ai pas été transportée et ne me suis indentifiée à aucun des personnages. 2/4

25 août, 2010 à 21:56


Laisser un commentaire