Bienvenue sur mon blog

» Catégorie : Roman classique


La peste d’Albert Camus

Commentaires » 0

La peste d'Albert Camus dans Roman classique l_011110

Lu dans le cadre du challenge des Nobels, cet ouvrage m’a complètement essoré.
Le titre ne m’inspirait pas spécialement et je voyais Camus et cette lecture un peu comme une lecture scolaire ce qui ne m’enchantais guère ===> Résultat je suis conquise.
Je m’attendais à un livre plat et j’ai découverts tout un univers, la maladie est certes omniprésente dans l’ouvrage mais l’humanité prédomine dans ce récit.
Ainsi on peut suivre toutes les étapes que les citoyens ont endurées :
- Les premiers signes de la maladie touchant principalement les rats.
- La découverte de la maladie.
- Les mesures du gouvernement face à cet état de crise.
- La séparation des familles.
- La vie quotidienne qui ne s’articule qu’autour de la maladie.
- L’attente (de la mort ou du déclin de l’épidémie) et la fatigue.
- La contemplation par les rescapés des dégâts infligées par ce fléau.
- La foi et la place qu’elle occupe en pareille situation.
- Les incendiaires qui, dans un ultime instant de panique ne trouve qu’en le feu une arme de lutte contre la peste.
- La solitude des gens mis en quarantaine et des malades.
- La sensation d’emprisonnement des citoyens.
- La solidarité.
- Les pillages réalisés parfois par d’honnêtes citoyens qui n’ont malheureusement pas d’autres choix pour survivre.
- L’injustice.
- La difficulté a géré autant de mort simultanément.
- L’horreur de la maladie frappant des enfants faibles et innocents.
- Les rationnements, l’odeur, les mesures d’hygiène
- L’évolution de la maladie au fil des saisons et les espoirs des habitants.
… Et j’en oublie probablement, c’est une leçon de vie à chaque phrase. Je savais qu’avec les mots on pouvait faire passer des sensations mais j’étais loin de m’imaginer qu’un écrivain pouvait aussi bien m’immerger dans un tel climat. J’ai vécu avec eux ces 9 Mois de calvaire avec la peste était en moi, elle a laissé des traces indélébiles. Grace à ce livre on se rend un peu plus compte de la chance que l’on a de vivre en France (en Belgique ou au Canada) et que dans certains pays encore à l’heure actuelle malgré les avancés médicales des gens sont malades et prisonniers de leurs conditions.
Je vote donc pour excellentissime 10/10

12345